11 TOURISTES MORTS EN RD: UN EXPERT APPUIE LA THÈSE DE L'EMPOISONNEMENT

11 Touristes morts en RD: un expert appuie la thèse de l’empoisonnement

11 TOURISTES MORTS EN RD: UN EXPERT APPUIE LA THÈSE DE L’EMPOISONNEMENT

Suite à la mort de 11 touristes américains en République Dominicaine dans des complexes hôteliers de Baha Principe et de Punta Cana, Lawrence Kobilinsky, un expert en criminalistique a avancé la thèse de l’empoisonnement. Ce que nie, par contre, le président de Hard Rock Hôtel où le citoyen californien Robert Bell Wallace avait été retrouvé sans vie le 14 avril dernier.

Lire : Un 4e touriste américain retrouvé mort en République Dominicaine

10 touristes ont rendu l’âme alors qu’ils passaient des vacances dans des complexes hôteliers à formule « All inclusive » dont Baha Principe situé à La Romana, en République Dominicaine. La thèse de l’empoisonnement comme cause a été écartée par le président du Hard Rock Hôtel, Jim Allen. Ce dernier a laissé entendre que ces gens auraient succombé à cause d’une « eau étrangère », déclarant que les « voyageurs tombent malades plusieurs fois en buvant simplement de l’eau qui n’est pas la même aux États-Unis ».

11 TOURISTES MORTS EN RD: UN EXPERT APPUIE LA THÈSE DE L’EMPOISONNEMENT

L’enquête, ouverte par les autorités dominicaines et le Département d’État Américain (à travers le FBI et l’OMS), n’a pas encore abouti mais Allen dit attendre que la République Dominicaine revienne sur les faits avec des précisions. Il s’agit aussi de démontrer si l’alcool contrefait, utilisé dans les minibars des chambres ou les restaurants des hôtels est à la base de ces décès.

Lire : 10e touriste américain mort en RD : le ministre dominicain réagit

Depuis l’annonce de ces morts, plusieurs touristes ont affirmé qu’ils étaient tombés gravement malades après avoir consommé de l’alcool dans les minibars de leur chambre d’hôtel.

Lawrence Kobilinsky, expert en criminalistique, a pour sa part déclaré que les symptômes partagés par les victimes étaient «compatibles avec un empoisonnement» et que le méthanol, un ingrédient commun de l’alcool Bootleg, pouvait avoir été utilisé. Même une petite quantité de méthanol pur peut entraîner un œdème pulmonaire ou un liquide dans les poumons, ainsi qu’une détresse respiratoire.”

Source : Travel Noire et NCBC

11 TOURISTES MORTS EN RD: UN EXPERT APPUIE LA THÈSE DE L’EMPOISONNEMENT